Brésil: 5.000 morts du coronavirus, et un "et alors?" de Bolsonaro

Rarement deux simples mots auront provoqué une telle tempête: le "Et alors?" lâché par le président Jair Bolsonaro à un journaliste qui l'interrogeait sur le fait que plus de 5.000 Brésiliens étaient morts du coronavirus n'est pas passé. Cette...

Brésil: 5.000 morts du coronavirus, et un
Rarement deux simples mots auront provoqué une telle tempête: le "Et alors?" lâché par le président Jair Bolsonaro à un journaliste qui l'interrogeait sur le fait que plus de 5.000 Brésiliens étaient morts du coronavirus n'est pas passé. Cette réplique désinvolte a fait des vagues durant toute la semaine, déclenchant jusqu'à vendredi des cascades de réactions de gouverneurs, responsables politiques, professionnels de santé ou éditorialistes, outrés face à l'absence d'empathie présidentielle.