L'écrivaine marocaine Laila Lalami, finaliste du National Book Award

LITTÉRATURE - Grande nouvelle pour la romancière marocaine Laila Lalami. Elle a été retenue parmi les finalistes du très convoité National Book Award 2019 (Prix national du livre des Etats-Unis),...

L'écrivaine marocaine Laila Lalami, finaliste du National Book Award
Laila Lalami

LITTÉRATURE - Grande nouvelle pour la romancière marocaine Laila Lalami. Elle a été retenue parmi les finalistes du très convoité National Book Award 2019 (Prix national du livre des Etats-Unis), pour son dernier roman “The Other Americans”. Le National Book Foundation a rendu publique, ce mardi 8 octobre, sa liste des finalistes après plusieurs mois de délibérations.

Le dernier né de la romancière, installée à Los Angeles depuis 1992, fait ainsi partie des 5 œuvres retenues, sur un total de 397 candidatures, dans la short-list du prestigieux concours, de la catégorie Fiction. Les noms des lauréats des différentes sections seront annoncés le 20 novembre lors d’une cérémonie à New York, indiquent les organisateurs.

Laila Lalami, qui figurait dans la longue liste d’écrivains pré-sélectionnés à la fin du mois de septembre dernier, est désormais en lice aux côtés de 4 autres auteurs: le lauréat du Booker Prize de 2015, Marlon James pour “Black Leopard, Red Wolf”, Susan Choi, finaliste du prix Pulizer, pour “Trust Exercise” et deux autres écrivains débutants Kali Fajardo-Anstine (“Sabrina & Corina: Stories”) et Julia Phillips (“Disappearing Earth”).

Quatrième roman de l’écrivaine marocaine, paru au printemps dernier aux éditions Pantheon New York/ Penguin Random House, “The Other Americans” est un thriller qui raconte l’histoire de Driss, un immigré marocain résidant en Californie, qui a été tué par un chauffard roulant à vive allure alors qu’il traversait une intersection mal-éclairée. Sa mort aura des répercussions sur plusieurs personnages, dont sa fille Nora et sa femme Maryam, toujours nostalgique de sa vie dans la mère-patrie, le Maroc.

Les personnages, profondément divisés par leur origine ethnique, leur religion et leur classe sociale, racontent leurs histoires et des liens se nouent entre eux au fur et à mesure.

Laila Lalami

Née à Rabat en 1968, Laila Lalami a fait ses études au Maroc, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Elle est, actuellement, professeur d’écriture créative à l’Université de Californie à Riverside et est l’auteur des romans “Hope and Other Dangerous Pursuits” (2005), finaliste de l’Oregon Book Award; “Secret Son” (2009); et “The Moor’s Account” (2014). Ce dernier, qui racontait l’histoire d’un esclave marocain considéré comme le premier explorateur noir d’Amérique, avait propulsé Lalami vers une notoriété publique aux Etats-Unis et auprès du lectorat anglo-saxon. Il lui a valu plusieurs prix, notamment l’American Book Award et une place de finaliste du prestigieux Prix Pulitzer pour la fiction.

Lalami a été présidente du jury de l’édition 2018 du prix de la fiction du National Book Award, qui récompense également des œuvres dans quatre autres catégories: fiction, non-fiction, traduction, poésie et littérature de jeunesse.

Outre le National Book Award, Laila Lalami a aussi été retenue parmi les six finalistes du Kirkus Prize, l’un des prix littéraires les plus prisés de la planète, avec une récompense de 50.000 dollars décernée au vainqueur, dont le nom sera annoncé le 24 octobre.