Mondiaux d'athlétisme: quand Coe expliquait à la justice française les choix de Londres, Doha et d'Eugene

Le président de l'IAAF, Sebastian Coe, a défendu devant la justice française ses votes pour l'attribution controversée à Londres, puis à Doha, des derniers Mondiaux d'athlétisme, d'après son audition dans l'enquête sur des soupçons de pots-de-vin...

Mondiaux d'athlétisme: quand Coe expliquait à la justice française les choix de Londres, Doha et d'Eugene
Le président de l'IAAF, Sebastian Coe, a défendu devant la justice française ses votes pour l'attribution controversée à Londres, puis à Doha, des derniers Mondiaux d'athlétisme, d'après son audition dans l'enquête sur des soupçons de pots-de-vin du Qatar, dont l'AFP a eu connaissance. Lors de cette audition comme témoin, révélée mardi par L'Equipe, Coe, également interrogé sur l'attribution des prochains Mondiaux-2021 à Eugene (Oregon), berceau de l'équipementier Nike dont il a été l'ambassadeur, a fait une promesse: "si la preuve est apportée que des candidatures ont pu être obtenues par corruption je serais prêt à revenir sur ces décisions". "Publiquement je n'ai soutenu aucune candidature mais j'ai voté pour Doha (en 2014).