Recrutement: Le ministère de l'Industrie lance un dispositif d'accompagnement des TPME

ECONOMIE - Le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie verte et numérique a lancé, ce mercredi 30 octobre à Casablanca, en partenariat avec l’ANAPEC et l’OFPPT, le dispositif “Cap...

Recrutement: Le ministère de l'Industrie lance un dispositif d'accompagnement des TPME

ECONOMIE - Le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie verte et numérique a lancé, ce mercredi 30 octobre à Casablanca, en partenariat avec l’ANAPEC et l’OFPPT, le dispositif “Cap compétences accélération industrielle” (CCAI).

Inscrit dans le cadre du Plan d’accélération industrielle 2014-2020, “Cap compétences” veut apporter aux très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) “un accompagnement individualisé pour répondre à leurs besoins en compétences qualifiées et d’assurer aux candidats un parcours adapté intégré, allant de la sélection-orientation-formation, à l’insertion dans l’entreprise”, explique le ministère dans un communiqué.

A ce propos, le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, a souligné que “ce dispositif novateur s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route relative au développement de la formation professionnelle, lancé par le roi Mohammed VI en avril 2019”.

Il assure également une “adéquation” entre les besoins en compétences et la qualification des profils garantissant “une meilleure insertion des jeunes dans la vie active et une compétitivité durable des entreprises”.

Insertion professionnelle de 2000 candidats

L’accompagnement des TPME dans le cadre de ce dispositif passe de prime à bord “par la définition de leurs besoins en compétences et élaboration des descriptifs des postes à pourvoir, puis le sourcing, testing et qualification des candidats à travers des sessions de formation adaptées et enfin l’insertion et le suivi des candidats durant la période d’intégration”, explique le ministère dans son communiqué.

Le “Cap compétences accélération industrielle” sera lancé à travers une opération pilote sur la région de Casablanca-Settat au profit des entreprises opérant dans la région et bénéficiaires d’un appui de l’Agence Maroc PME. Elle vise l’insertion professionnelle de 2000 candidats répondant aux besoins des industriels concernés, précise la même source.