Une voiture-bélier fonce dans le poste-frontière entre le Maroc et Ceuta

IMMIGRATION CLANDESTINE - L’histoire aurait pu avoir une fin tragique pour le conducteur et ses passagers. Dans la nuit de lundi, une fourgonnette, conduite par un Marocain de 38 ans, a foncé dans le poste-frontière séparant...

Une voiture-bélier fonce dans le poste-frontière entre le Maroc et Ceuta
La voiture-bélier qui a foncé dans le poste-frontière lundi 18 novembre.

IMMIGRATION CLANDESTINE - L’histoire aurait pu avoir une fin tragique pour le conducteur et ses passagers. Dans la nuit de lundi, une fourgonnette, conduite par un Marocain de 38 ans, a foncé dans le poste-frontière séparant Ceuta et le Maroc, rapporte la presse ibérique. A bord se trouvaient 52 migrants clandestins, dont 16 femmes, un enfant de 6 ans et un bébé 5 mois, précise El Faro.

Une opération “kamikaze” qui a fait quatre blessés parmi les passagers, un bilan “miraculeux” selon la Croix-Rouge, citée par El Pais, au vue de la violence du périple.

En effet; dans sa tentative, qui a débuté devant le poste-frontière marocain vers 2h du matin, heure de sa fermeture, le chauffeur du véhicule surchargé a enfoncé deux portails, avant de finir sa course dans le quartier de l’Almadraba.

Une traversée en furie de plus de 500 mètres qui a détruit presque totalement l’avant du véhicule comme vous pouvez le voir dans la vidéo d’El Pais ci-dessous:

Toujours selon la même source, le conducteur de la fourgonette a été arrêté par la police, tandis que les 52 migrants, originaires majoritairement de la  RDC (République démocratique du Congo), de Côte d’Ivoire et de Guinée-Conakry, ont été pris en charge par le Centre pour séjour temporaire des étrangers (CETI) de la ville, précise El Pais.

Si les voitures-béliers ne sont pas rares à la frontière, jamais une telle tentative n’a été enregistrée avec autant de personnes à bord. Une situation qui fait craindre le pire aux autorités. “Cela arrive constamment. Et ils finiront par tuer un immigré ou un agent”, a déclaré une source de l’Association de la Garde civile espagnole à El Pais.

 

Un des deux portails défoncés par la camionnette.

 

En 2016, un conducteur ayant forcé le poste-frontière Tarajal de Ceuta a été blessé par balle au bras. Les faits se sont produits le 22 décembre tôt dans la matinée lorsque, à bord de son véhicule lancé à toute vitesse, le conducteur a tenté de se soustraire au contrôle de la police nationale espagnole des frontières et de la Guardia civil, rappelle El Faro de Ceuta.